Sous ton balcon (Claude Nougaro sérénade)

Mots clés : conservatoire, nougaro

Durant des siècles, tradition courtoise, dans le sud de l'Europe les hommes chantaient sous les balcons pour y faire apparaître les femmes. Ils faisaient ainsi monter leur voix pour débusquer l'objet de leur désir, le faire sortir du nid. Affaires d'oiseaux tout cela, de gazouillis. Et puis aujourd'hui, homme/femme... l'accord des genres se pratique sous toutes combinaisons, n'en déplaise aux fâcheux! Les femmes chantent elles aussi pour débusquer l'oiseau, plus timide qu'on veut bien le croire, et elles plus conquérantes qu'il arrangeait les hommes de ne vouloir l'admettre.


Sous ton balcon est le fruit de deux semaines de stage-chantier intensif sur les œuvres de Claude Nougaro, à la Maison du Comédien Maria Casarès en Charente au début du mois de juillet, et de quelques répétitions supplémentaires début septembre !

Serge Hureau et Olivier Hussenet, tous deux chanteurs, comédiens et metteurs-en-scène, qui enseignent l’interprétation de chansons du patrimoine depuis 5 ans au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, ont encadré les travaux de 13 élèves passant de 1ère en 2ème année, soutenus, accompagnés et musicalement encadré par un jeune musicien de jazz, compositeur et arrangeur lui-même encore élève au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris : Grégoire Letouvet.

Pourquoi Claude Nougaro ? Pas seulement parce que cette année marque les 10 ans de sa disparition, mais parce qu'il ressemble à ces jeunes comédiens, fous de faire danser et chanter notre langue. Comme eux, il n'était pas compositeur, mais rechercha la musique, le lyrisme, partout comme Orphée, le père mythique de notre poésie. Ces jeunes artistes n’agissent pas en fans mais en interprètes, cherchant ce qui dans ses chansons les touchent, les troublent, voire parfois les heurte. Car, en somme, il se voulait ange et boxeur à la fois ; derrière l'apparent macho se cacherait-il un côté Cocteau ? De jeunes artistes du Conservatoire vont donner sens à cela, ils vont interpréter.


Un partenariat du Hall de la chanson avec le Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris et avec la Maison du Comédien – Maria Casarès.

Avec des élèves passant de 1ère en 2ème année au CNSAD :
Alice Berger, Lucie Digout, Jade Fortineau, Loulou Hanssen, Yannick Morzelle, Raphaël Naasz, Lisa Perrio, Camille Plocki, Antoine Prudhomme de la Boussinière, Bertrand de Roffignac, Geoffrey Rouge-Carrassat, Paul Toucang, Yuriy Zavalnyouk

Et Grégoire Letouvet, pianiste, compositeur, arrangeur
Direction artistique et mise en scène : Serge Hureau et Olivier Hussenet
Technique : Saïd Hidjeb
 

DEBUT DU SPECTACLE : 16h30

Renseignements & réservations :
01 53 72 43 01 / reservation@lehall.com
 

  • PLEIN TARIF : 22 euros
  • TARIF REDUIT : 15 euros (demandeurs d’emploi, moins de 26 ans, personnes handicapées, groupe de + 10 personnes, résidents du 19ème arrondissement, abonnés de la Cité de la Musique et de la Villette)
  • TARIF SUPER REDUIT : 10 euros (bénéficiaires du RSA, bénéficiaires du minimum vieillesse et moins de 16 ans)
  • Comités d’entreprise : tarifs spéciaux
     

 

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM