Entretien avec Philippe Darriulat

Créé le 07 février 2011 |

«Peut-on imaginer une manifestation sans chansons ? Qu’il s’agisse d’entonner à pleins poumons des hymnes au fort pouvoir identifiant, ou de détourner des airs connus, tout rassemblement politique connaît son intermède chantant. Cette habitude a son histoire...»

C’est cette histoire que Philippe Darriulat retrace dans son ouvrage intitulé La Muse du peuple. Chansons politiques et sociales en France, 1815-1871. S’intéressant aux différentes fonctions de la chanson au XIXe siècle, ce livre s’attache à mettre en lumière les mécanismes d’identification propres à cet art, considéré souvent comme une « voix du peuple ».

Partant du constat selon lequel, « de Béranger à Pottier, du Roi d’Yvetot aux "damnés de la terre", de Waterloo jusqu’à la Semaine sanglante, la chanson n’a cessé de scander l’actualité et de participer à l’affirmation d’identités », Philippe Darriulat appréhende la sphère politique de manière large, comme l’ensemble des activités contribuant à la vie de la cité. La chanson apparaît ainsi comme un média permettant de faire entendre les « voix d’en bas » et de créer ou tout du moins consolider un certain type de sociabilités.

Philippe Darriulat, spécialiste du XIXe siècle, est professeur d’histoire contemporaine à l’Institut d’Etudes Politiques de Lille. Il a notamment rédigé une thèse intitulée Albert Laponneraye, journaliste et militant socialiste du premier XIXe siècle, ainsi que l’ouvrage Les Patriotes : la gauche républicaine et la nation, 1830-1870.  Il a également participé à de nombreux séminaires et journées d’études, en orientant ses interventions autour de la chanson (« La chanson au XIXe siècle, un vecteur de politisation ? » à l’Université d’Avignon ; « Art dramatique et politique en Europe au XIXe siècle : Chanter » à la Maison européenne des Sciences de l’Homme et de la Société, à Lille ; « Ça branle dans le manche : chanter les Communes pour justifier l’événement et construire sa mémoire », les 24-26 mars 2011 à Narbonne). Il a enfin rédigé une quarantaine de notices biographiques de chansonniers pour la version électronique du Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français.
 

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account, used to display your avatar.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM