Le Hall de la Chanson
 Spécial journée des femmes - Femmes en chansons
 

Catherine Sauvage   Catherine Sauvage

(Janine Saunier) (1929–1998) - Interprète

Née à Nancy, elle est comédienne, et débute presque par hasard une carrière dans la chanson au Boeuf-sur-le-Toit, en interprétant le répertoire de Marianne Oswald, et dans les cabarets de la Rive Gauche. Au Quod-Libet, elle rencontre Léo Ferré qu'elle fait connaître en interprétant ses chansons : "Les Amoureux du Havre", "Paris canaille", "Le Piano du pauvre", "L'Ile Saint-Louis", ou "L'Homme" pour lequel elle obtient le Grand Prix du Disque en 1954. Après les Trois-Baudets en 1953, elle passe en vedette en 1954 à l'Olympia, en 1955, puis en 1960, à Bobino pour un long tour de chant. Toujours dans cette salle, elle fait un retour en 1968, après que la vague yé-yé l'ait éclipsée. Elle interprète aussi bien Léo Ferré, Louis Aragon ("Il n'y a pas d'amour heureux"), Bertold Brecht ("La Complainte de Mackie", "La Fiancée du pirate") que Gilles Vigneault, poète alors inconnu qu'elle rencontre au Québec et dont elle est la première à chanter les textes en France ("Mon pays", "La Manikoutai"). Exigeante dans le choix de ses textes, elle l'est aussi dans celui de ses musiciens : Michel Legrand, arrangeur de plusieurs de ses enregistrements, ou Jacques Loussier, pour l'accompagner au piano. Chanteuse de scène, elle y déploie une hargne raffinée qui fit dire à Georges Brassens (qu'elle a aussi interprété) "elle ne chante pas, elle mord". En 1992, elle enregistre un album entièrement consacré à Jacques Prévert.

Ecoutez l'extrait :

Catherine Sauvage - " Paris canaille "

© Illustration Hall de la Chanson, reproduction interdite

 
www.lehall.com - Le site du patrimoine de la chanson
  Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
Tel : 01.53.72.43.00