Le Hall de la Chanson
 Spécial journée des femmes - Femmes en chansons
 

Mademoiselle Adeline

Le succès que remporte ses chansons, "La Barque d'Yves" en 1930, puis "Les Prénoms effacés", interprétées par Lucienne Boyer, décide Jean Tranchant à devenir lui même interprète. Continuant d'écrire en collaboration avec Honoré Tranchant, son père avocat, il donne son premier récital, Salle Pleyel, en 1935. Il y interprète "Mademoiselle Adeline", l'histoire d'une courtisane des temps modernes, danseuse de l'opéra de son état, un peu à la manière de "Madame Arthur", succès d'Yvette Guilbert. En octobre 1936, il enregistre "Mademoiselle Adeline" et "Le Roi Marc". Il joue du piano et du celesta, Django Reinhardt de la guitare et Stéphane Grappelli du violon. Jean Tranchant n'est pas le premier à s'offrir la collaboration de musiciens du Hot club de France. Jean Sablon dès octobre 1935, réunit Stéphane Grappelli, Django Reinhardt et son frère Joseph, pour enregistrer "Cette chanson est pour vous" et "Darling je vous aime beaucoup". Comme Jean Sablon, Mireille et Jean Nohain, Pills et Tabet, Jean Tranchant est de ceux qui à partir du milieu des années trente, avec leur mélodie doucement swing, ouvrent la voie à Charles Trenet. En 1967, Sandie Shaw remporte le Grand prix de l'Eurovision, avec "Puppet on a string" dont la mélodie est la réplique de celle de "Mademoiselle Adeline". Jean Tranchant, après avoir intenté un procès au compositeur anglais, finit par avoir gain de cause . Il a pendant quelque temps l'idée de se servir de cette mélodie pour écrire une opérette, mais abandonne le projet.

Ecoutez l'extrait :

Jean Tranchant - " Mademoiselle Adeline " (1936)

 
www.lehall.com - Le site du patrimoine de la chanson
  Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
Tel : 01.53.72.43.00