Raynaud, Fernand

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1926-1973) - Humoriste, Comédien

Fernand Raynaud naît le 19 mai 1926 à Loradoux, la cité Michelin de Clermont-Ferrand. Son père y est contremaître. Fernand Raynaud abandonne ses études à 14 ans après son certificat d'études. Il joue dans une troupe de théâtre amateur. Il enchaîne des petits métiers : bobineur, commis d'architecte, projectionniste... En 1943, à 17 ans, désirant devenir artiste, il quitte Loradoux et se rend à Paris. Il y voit les comiques de l'époque, Jean Rigaux, Roger Nicolas, aux Folies-Bergère et au Lido. Son père vient le chercher et le ramène chez lui. Après son service militaire en Allemagne, Fernand Raynaud s'installe définitivement à Paris en 1947. Il vit de petits boulots, tout en écrivant ses premiers sketchs. Il obtient de petits engagements.

En 1951-1952, Fernand Raynaud fait partie des tournées organisées en province par Jacques Canetti. Il débute au Théâtre des Trois Baudets en juillet 1952, dans une version estivale du spectacle Allegro. Fernand Raynaud se produit ensuite dans de nombreux cabarets comme Le College Inn, Le Directoire... De mai 1954 à février 1955, il participe au Théâtre des Trois Baudets au spectacle Ciné Massacre. Signé par Jacques Canetti pour les disques Philips, il y enregistre en public ses premiers succès, les sketchs "Bourreau d'enfants", "Le tailleur", "Balendar", "Le Défilé militaire"... Il apparaît ensuite dans le spectacle Les Carnets du Major Thompson (1955-1956). Les enregistrements au Théâtre des Trois Baudets se poursuivent, notamment celui de son célèbre sketch "Le 22 à Asnières".

En parallèle, Fernand Raynaud devient populaire en participant à 36 chandelles, émission de télévision de Jean Nohain, diffusée entre 1953 et 1959. Il passe à l'Olympia, à Bobino... En 1957, il joue aux côtés de sa femme Renée Caron, au Théâtre des Nouveautés dans la pièce Auguste, de Raymond Castans. En 1960, il triomphe au Théâtre des Variétés avec son spectacle Fernand Raynaud Chaud, qui prévu pour vingt représentations, se joue pendant dix-huit mois. En 1961, il passe au théâtre de l'A.B.C. L'année suivante, il interprète le rôle de Monsieur Jourdain, dans Le Bourgeois Gentilhomme de Molière, mis en scène par Jean-Pierre Darras au Théâtre Hébertot.

Il passe régulièrement à la télévision et à la radio. En 1965, il incarne Sganarelle dans Don Juan, mis en scène par Robert Manuel. Il continue de se produire sur scène (Bobino, Tête de l'Art, Olympia...), tourne dans des films (dix-sept entre 1956 et 1969). En 1970, il monte un spectacle de mime, intitulé Une Heure sans paroles au Théâtre de la Ville. Fernand Raynaud se tue dans un accident de voiture le 28 septembre 1973.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM