Positive Black Soul

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

Didier Sourou Awadi né en 1969 et Amadou Barry (alias Doug E. Tee) né en 1971 sont de purs produits de la banlieue de Dakar. En 1988, après avoir été longtemps dans des formations rivales, les deux adolescents décident de s’associer. Positive Black Soul est né, qui va devenir la quintessence de la scène rap sénégalaise. Ce rap incarné par des dizaines de formations qui, souvent, utilisent des formes traditionnelles de déclamation (rebaptisées “toast traditionnels”), comme le lawane, le tassou ou le takhourane, très prisé dans les fêtes, surtout par les femmes quand elles se livrent à des joutes orales.

C’est en 1993 que le duo, remarqué par M.C Solaar lors de sa première tournée africaine, signe son premier album, avec la participation de musiciens de Youssou N’Dour, de la Pigalle Boom Bass et de la Funk Mob Production. Mêlant subtilement instruments mandingues (balafon, kora, tama, flûte peul, djembé, xalam) et éléments du hip-hop, le tandem propose un discours enraciné dans l’actualité, positif et empreint d’une sérieuse conscience politique.

En 1997, des problèmes de contrat empêche Positive Black Soul de mener à bien un projet ambitieux, New York-Paris-Dakar, auquel avaient participé TRSOne, K-Lel et Manu Key. Mais ils se rattrapent en 2001 avec Run Cool, un album enregistré à New York, dans lequel ils prônent la communion interraciale et la réappropriation de l’Histoire, épaulés par Princess Erika et Ki Mani Marley (l’un des fils de Bob Marley).

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM