Mireille

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1906-1996) - Compositeur, Interprète

Ses parents la destinent très vite à une carrière artistique. Mireille (Hartuch) fait de la figuration dans un film dès 6 ans, et étudie le piano. Sur le clavier, ses mains sont trop petites pour couvrir un octave. Elle abandonne alors l'idée d'une carrière de concertiste et se tourne vers le théâtre.

C'est là qu'elle rencontre un jeune avocat écrivain à ses heures, Jean Nohain, avec qui elle compose une volumineuse opérette, "Fouchtra", refusée partout. Elle part aux Etats-Unis, où elle participe à des spectacles à Broadway. En 1932, on la rappelle d'urgence : Pills et Tabet font un triomphe avec "Couchés dans le foin", un titre tiré de "Fouchtra", par l'intermédiaire de l'éditeur Raoul Breton. Sa carrière est lancée.

Elle continue à composer avec son complice Jean Nohain pour Pills et Tabet, avec qui elle enregistre, en compagnie de Jean Sablon des "opérettes disquées" ("Vieux château", "C'est un jardinier qui boîte", "Ce petit chemin", 1933). Dranem lui prend "Papa n'a pas voulu" (1932), Maurice Chevalier, "Quand un vicomte" (1935), et Jean Sablon lui doit son premier grand succès, "Puisque vous partez en voyage" (1937).

En 1934, elle se lance réellement dans une carrière solo, sur disque, à la radio et sur les scènes de l'ABC (premier passage en vedette), puis de l'Alhambra, de Bobino, de l'Européen et en tournée. Sur scène, elle s'accompagne au piano, chantant d'une voix acidulée qui détaille chaque syllabe sur une musique d'une fraîcheur ironique. Elle épouse le philosophe Emmanuel Berl en 1937. En 1940, le couple, juif, doit se réfugier en zone non-occupée. Mireille reprend la scène à la Libération, et est chantée par de nouveaux interprètes, comme Yves Montand ("Parce que ça me donne du courage" en 1949, "Une demoiselle sur une balançoire" en 1950).

Une nouvelle étape s'ouvre en 1955, avec les débuts du Petit Conservatoire de Mireille, le premier lieu de formation consacré à la chanson. Le Petit Conservatoire de Mireille fait l'objet, dès ses débuts, d'une émission de radio le dimanche après midi, relayé par la télévision de 1960 jusqu'en 1974. Les cours continuent alors rue Boissière, à Paris. Mireille, pédagogue attentionnée mais sans concession y forme des artistes aussi divers que Hugues Aufray, Ricet-Barrier, Françoise Hardy, Frida Boccara, Jacqueline Danno, Hervé Cristiani, Yves Duteil, Claude Lemesle, Jean-Jacques Debout, Alice Donna, Sapho, Pascal Sevran, Colette Magny, Pierre Barouh ou Alain Souchon.

En 1976, elle chante sur scène, à Bobino et au Printemps de Bourges. Elle se produit encore en 1995, à près de 90 ans, au Théâtre de Chaillot.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM