Marly, Anna

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1917-2006) - Auteur, Compositeur, Interprète

Anna Bétoulinsky naît le 30 octobre 1917, à Saint-Pétersbourg, en pleine tourmente révolutionnaire. Son père est fusillé. En 1919, avec sa soeur aînée, sa mère et sa nounou, elle prend les chemins de l'exil. Elles arrivent en France au début des années 20 et rejoignent la communauté russe de Menton sur la Côte d'Azur. A 13 ans, on lui offre sa première guitare.

En 1934, elle débute une carrière de danseuse, sous le pseudonyme d'Anna Marly, tout d'abord avec les Ballets russes de Paris, puis avec les Ballets Wronska. En paralèlle, elle travaille sa voix au Conservatoire de Paris. Dès 1935, elle se produit au Shéhérazade, célèbre cabaret parisien, puis au Théâtre des Variétés à Bruxelles, en vedette américaine de Germaine Sablon, et au Savoy Club de La Haye. Elle y rencontre son premier mari, le baron van Doorn, qu'elle épouse en avril 1939.

Avec l'arrivée des troupes allemandes à Paris en juin 1940, le couple quitte la France, transite par l'Espagne avant de s'installer à Lisbonne pendant un an. En 1941, ils rejoignent Londres. Anna Marly s'engage comme volontaire à la cantine du quartier général des Forces Françaises Libres de Carlton Garden. Se séparant de son mari, elle devient projectionniste, puis entre à l'ENSA (théâtre aux Armées), où elle chante, tout comme au micro de la BBC, dans l'émission "Les Français parlent aux Français".

A la fin de l'année 1942, après avoir lu le récit de la bataille de Smolensk, elle compose à la guitare une mélodie rythmée sur laquelle elle pose des vers en russe. Initialement intitulée "La Marche des partisans", cette chanson est interprétée par Anna Marly en russe lors de ses tournées au théâtre aux armées puis à la BBC, sous le nom de "Guerilla Song".

Début 1943, Joseph Kessel l'entend. Parlant russe, il est bouleversé par les paroles et la mélodie. Il en écrit les paroles françaises avec son neveu Maurice Druon. Le 30 mai 1943, à 16 heures, Germaine Sablon chante pour la première fois "Le chant des partisans", et l'enregistre pour le film de propagande, Three songs about resistance d'Alberto Cavalcanti. Sifflé comme indicatif de l’émission de la BBC "Honneur et Patrie", puis comme signe de reconnaissance dans les maquis, "Le chant des partisans" va faire le tour du monde.

Anna Marly compose, toujours à Londres, en 1943, "La complainte du partisan". Emmanuel d'Astier de la Vigerie, chef du mouvement Libération-Sud en écrit les paroles. Cette chanson sera reprise en anglais sous le titre "The partisan" par Leonard Cohen en 1969 et Joan Baez en 1972. Anna Marly, que l'on surnomme "le troubadour de la Résistance", connaît la gloire à son retour à Paris fin février 1945. Le dimanche 17 juin 1945, au Palais de Chaillot, elle interprète "Paris est à nous", "La complainte du partisan" et "Le chant du partisan", devant une salle comble, comprenant le général de Gaulle, le Tout-Paris et sa mère et sa nounou.

En 1946, elle quitte la France pour l'Amérique du Sud. Elle sillonne ensuite l'Afrique, avant de s'installer définitivement aux Etats-Unis. Anna Marly a écrit plus de 300 chansons dont "Une chanson à trois temps" pour Edith Piaf.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2016 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM