Larue, Jacques

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1906-1961) - Auteur

Né à Paris, Jacques Larue (Marcel Ageron de son vrai nom) débute sa carrière d'auteur avec des textes pour Léo Marjane en 1940, « Attends-moi mon amour » et « Tendrement tristement », mis en musique par Alec Siniavine.

Il écrit avec Louiguy pour Maurice Chevalier, « Ca sent si bon la France » en 1941, ou pour André Claveau, « Sous une ombrelle à Chantilly », « Cerisiers roses et pommiers blancs », en 1950, « Bon anniversaire », en 1952.

Avec des textes de facture assez classique et une remarquable faculté d'adaptation, il a mis en chanson Django Reinhardt (« Nuages »), travaillé pour le cinéma : « Moulin Rouge », interprété par Zsa Zsa Garbor sur une musique de Georges Auric pour le film éponyme de John Huston en 1952, ou « Le Rififi » par Magali Noël dans Du Riffifi chez les hommes de Jules Dassin en 1954.

Il a signé bon nombre d'adaptations, dont « Les Enfants du Pirée » pour Melina Mercouri ou « Bambino » et « Ciao, ciao bambina » pour Dalida.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis
Portrait de Utilisateur anonyme

votre bio est très brève, monsieur jacques larue méritait mieux.
sincères salutations. rénata.

Portrait de Utilisateur anonyme

Il y a-t-il un lien de parenté entre Marcel Ageron et Patrick Ageron (Patrick Larue)?

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM