Lamoureux, Robert

Créé le 31 octobre 2011 |
Mots clés :

(1920-2011) - Humoriste, auteur, interprète, comédien, réalisateur

Robert Lamoureux naît à Saint-Mandé le 4 janvier 1920, dans un modeste ménage d'employés. Son père meurt quand il a dix ans. Il est élevé par sa mère à Saint-Mandé en banlieue parisienne. Il commence à travailler à 16 ans et exerce un nombre impressionnant de petits métiers. En 1946, il part travailler comme aide-comptable aux Houillères de Kénadza dans le Sahara algérien. Il y reste deux années et y écrit ses premières chansons et monologues. De retour à Paris en 1948, il est employé dans une société d'entretien de machines à écrire. Il cherche à placer ses textes chez différents éditeurs. Georges Hélian lui suggère d'écrire pour Yves Montand. Robert Lamoureux revient avec le texte de "Métro", qui mis en musique par Henri Bourtayre et Bob Castella, est enregistré sans grand succès par Montand en janvier 1949. Robert Lamoureux commence à se produire dans des cabarets comme L'Amiral et Le Lyberty's.

Jacques Canetti le repère lors d'une audition dans la salle du Central de la Chanson en mars 1949. Impressionné par son talent, il décide de l'inclure dans le spectacle 39°5 de Pierre Dac, qui débute quelques jours plus tard, le 31 mars, au Théâtre des Trois Baudets. Le spectacle se joue plus d'un an à guichets fermés. Robert Lamoureux en est la révélation. Il y crée ses premiers succès comme "Papa, maman, la bonne et moi", les sketches "La visite à la radio" ou encore "Le déménagement". Signé chez Polydor, dont Jacques Canetti est le directeur artistique, il enregistre ses sketches en public aux Trois Baudets et reçoit le Grand Prix du disque en 1950. Grâce à Jacques Canetti, Robert Lamoureux prend son envol. Il participe aux Trois Baudets aux spectacles Sans Issue (1950-51) et Allegro (1951-52), ainsi qu'aux tournées organisées par Jacques Canetti, en France, Belgique et Suisse. Il continue d'enregistrer ses monologues ("La chasse au canard", "La chasse à courre"...) et ses chansons ("Histoire de roses", "J'aurais aimé savoir chanter"...) Il passe régulièrement dans plusieurs émissions radiophoniques, puis à la télévision.

Robert Lamoureux entame dès 1950, une carrière au cinéma. Il joue dans plus d'une vingtaine de films jusqu'en 1960, parmi lesquels Papa, maman, la bonne et moi (Jean-Paul Le Chanois, 1954) et sa suite Papa, maman, ma femme et moi (Jean-Paul Le Chanois, 1955) qui le rendent très populaire, Si Paris nous était conté (Sacha Guitry, 1955), Les Aventures d'Arsène Lupin (Jacques Becker, 1956), Signé Arsène Lupin (Yves Robert, 1959). Sur la scène de l'A.B.C., il joue en 1951 dans l'opérette La Petite Lili de Marcel Achard, aux côtés d'Edith Piaf et d'Eddie Constantine. Au théâtre, il apparaît durant les années 50 dans Ombre chère et dans La manière forte, deux pièces de Jacques Deval. Il joue également en 1957 dans Faisons un rêve de Sacha Guitry. Robert Lamoureux se lance dans l'écriture de pièces de théâtre qu'il interprète, dès 1958, avec La brune que voilà, créée à Bruxelles, puis au Théâtre des Variétés à Paris. Cette comédie remporte un succès considérable. Suivent Un rossignol chantait (1959), Frédéric (1967), Echec et meurtre (1969), La soupière (1971), Le charlatan (1978), Diable d'homme (1981), Le tombeur (1986), La taupe (1987), Adélaïde 90, L'amour foot (1992), Si je peux me permettre (1996). Robert Lamoureux a par ailleurs écrit et réalisé sept longs métrages : La brune que voilà (1960), Ravissante (1960), Mais où est donc passée la septième compagnie ? (1973), Impossible... pas français (1974), On a retrouvé la septième compagnie (1975), Opération Lady Marlène (1975) et La septième compagnie au clair de lune (1977).

Robert Lamoureux est décédé le samedi 29 octobre 2011.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM