Lacaille, René

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

1944

René Lacaille est né en 1944 à l’Ile de la Réunion. A sept ans, il anime déjà les mariages, jouant avec son père la valse, la polka ou le paso-doble, et, bien évidemment, le séga, cette danse créole issue du quadrille des colons du XVIIe siècle, qu’il emmène plus tard dans les soirées de la métropole où il fait son service militaire. A son retour sur l’île, il est passé de l’accordéon à la guitare, et il rapporte dans ses bagages du flamenco, du rock, du swing manouche et des musiques latines, qu’il combine aux musiques du cru au sein d’un groupe qui deviendra mythique, Caméléon. En 1979, il repart en France où il découvre le jazz.

Mais le choc décisif ne viendra que dix ans plus tard, au Printemps de Bourges, quand il entendra Danyel Waro, celui qui a donné au Maloya un écho international. René Lacaille, homme des “kabarés” (ces bals créoles où la fête, largement arrosée de rhum, dure jusqu’au petit jour) et musicien de l’échange (on lui doit des “bœufs” mémorables avec Jacques Higelin, Manu Dibango, Ray Lema et l’Orchestre National de Barbès) vit cette rencontre comme une révélation : Danyel Waro est l’homme qui a trouvé le juste équilibre musical entre hier et demain.

C’est cette influence spirituelle que l’on retrouve dans Patanpo (pâté-en-pot), l’album signé en 1999 par “l’Astor Piazzola du séga”. Un disque à son image, plein de poésie, où il est question de Ti-Jean le pêcheur, des vergers de mangues, des petits bonheurs et des longues nuits partagées entre rhum, amitié et samba.

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM