Golmann, Stéphane

Créé le 29 septembre 2010 |
Mots clés :

(1921-1987) - Auteur, Compositeur, Interprète

Stéphane Golmann naît à Montrouge en banlieue parisienne le 18 septembre 1921. Son père, ingénieur d'origine russe, emmène sa famille en Tunisie où il travaille. Stéphane Golmann y passe sa jeunesse. Il découvre la guitare par le biais du scoutisme. Ses études sont interrompues par la guerre. Il s'engage alors dans la marine, puis rejoint les forces alliées à Londres. Il participe au débarquement en Afrique du Nord. Démobilisé en juin 1945, il arrive à Paris avec une bourse d'étudiant et sa guitare.

En 1946, il se produit pour la première fois chez Agnès Capri. L'année suivante, il passe à la Rose Rouge (rue de la Harpe), tout comme Jacques Douai, un des premiers auteurs compositeurs interprètes à s'accompagner comme lui à la guitare. Il chante ensuite dans les cabarets de la rive gauche : le Quod Libet, les Assassins, Le club de l'Arlequin, les Trois-Mailletz... En 1951, il passe à l'Ecluse qui vient d'ouvrir.

Son premier album sort en 1952. Il contient notamment "Ma guitare et moi", "Les comédiens", "Actualités", "La Marie-Joseph". Le 5 juillet 1952, il présente et participe à La grande nuit de la rive gauche au Théâtre des Champs-Elysées aux côtés de Marc et André, des Frères Jacques, de Léo Noël et d'Agnès Capri.

En 1955, il enregistre un deuxième album ("La cravate Lavallière", "C'est à s'aimer que le temps passe", "La petite existentialiste"). De 1957 à 1962, il travaille à Londres comme expert international pour des missions d'assistance technique en Afrique. Un troisième album sort en 1958 ("Les visons", "L'art d'aimer", "La déclaration"). Il se produit de moins en moins.

De 1962 à 1970, il vit à New York et travaille notamment à l'ONU. Il enregistre en 1964 dans la ville américaine son dernier disque ("Les Juifs", "Le Fleuve", "Bilan"). Il passe pour la dernière fois sur scène en 1968 au Québec. Il s'y installe en 1970 et y vit jusqu'à sa mort le 10 avril 1987.

Stéphane Golmann a été chanté par Yves Montand ("Actualités"), Les Frères Jacques ("La Marie-Joseph"), Marc et André ("Actualités", "La Marie-Joseph"), Juliette Gréco ("C'est à s'aimer que le temps passe"), Myriam Makeba ("Le fleuve")...

RÉAGISSEZ  COMMENTEZ

Donnez votre avis

Poster un nouveau commentaire

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.
crédits le hall

© LE HALL DE LA CHANSON 1990 - 2017 :: Centre National du Patrimoine de la Chanson, des Variétés et des Musiques Actuelles

Parc de la Villette - Pavillon du Charolais - 211, Avenue Jean Jaurès 75019 Paris - 0153724300


logo MCC
NOUS
SOUTIENNENT

logo SACEM